La prévention

Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages

La prévention

 

La non-assurance, un phénomène toujours en augmentation

 

Le nombre d’accidents causés par des personnes non assurées est, année après année, en hausse.

Au cours de l’année 2016, le FGAO a traité 28 299 dossiers de non-assurance. L’impact de ce phénomène se mesure particulièrement en matière d’accidents corporels. Si l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) enregistre une baisse de 24 % des accidents corporels en France entre 2015 et 2009, les dossiers ouverts par le FGAO pour ces mêmes accidents sur la même période sont en hausse : + 15,60 %. Situation inédite : la part des dossiers du FGAO dans la totalité des accidents corporels a dépassé pour la première fois la barre des 10 % en 2015 (contre 6,91 % en 2009).

 

Un phénomène supporté par les assurés

 

Le Fonds de Garantie estime que plus de 750 000 automobiles (hors deux roues) circuleraient sans assurance en France, ce qui représenterait plus de 2 % du parc automobile de particuliers. Or, ce sont les assurés qui supportent en grande partie le poids de la non-assurance, puisqu’ils participent au financement du FGAO par le biais de leurs primes d’assurance. Plus que jamais, la non-assurance reste un enjeu majeur en matière de sécurité routière. Conduire sans assurance est souvent révélateur de comportements à risques. Les conducteurs non assurés se révèlent plus dangereux que les autres, en particulier parce qu’ils cumulent les infractions.

 

Une avancée majeure

 

Par ailleurs, l’absence ou l’exclusion de garantie met le responsable de l’accident seul face à toutes les conséquences financières pour les victimes, le FGAO se retournant contre l’auteur non assuré une fois qu’il a indemnisé les victimes. Celui-ci se retrouve ainsi face à des dettes considérables à rembourser.

En 2016, le FGAO a versé 136,5 millions d’euros pour indemniser les victimes de la circulation et 10,7 millions d’euros ont pu être récupérés auprès des responsables d’accidents non assurés.

Pour lutter contre ce phénomène inquiétant, le Fonds de Garantie préconisait depuis plusieurs années la création d’un répertoire centralisé rapprochant les véhicules immatriculés et les contrats d’assurance. L’année 2016 a permis une avancée majeure en ce sens avec le vote par le Parlement du principe de la création du fichier des véhicules non assurés.

 

Des actions de sensibilisation

 

Afin de sensibiliser le grand public sur la non-assurance automobile, le FGAO lance régulièrement des campagnes de prévention avec pour message « Sans assurance, découvrez le vrai coût de la vie ».

Lancée en 2014, cette campagne a donné le coup d’envoi à une série d’actions menées à la fois sur Internet et sur le terrain. Elle s’appuie d’abord sur une campagne digitale avec la diffusion de vidéos sur Youtube vues de très nombreuses fois, un compte Facebook et un compte Twitter dénommés « Roulez assuré ».

La prévention se déploie également au plus près du jeune public, particulièrement touché par le phénomène de la non-assurance. Partenaire de l’association Wimoov, impliquée auprès des collégiens et des lycéens, le FGAO a ainsi participé à plusieurs journées de prévention routière dans les universités parisiennes. Plusieurs dizaines de milliers de « sacs du bac » comportant des flyers d’informations ont également été distribués dans les centres d’examen du baccalauréat afin de permettre de sensibiliser les futurs bacheliers aux risques de la non-assurance routière.

 

Découvrez notre campagne de prévention sur le site dédié Roulez-assuré.fr

Sur le même thème

Le fonctionnement

L'indemnisation des victimes d’accidents de la circulation.

Les missions

La circulation, domaine central d’intervention.

Les statuts

du FGAO.

Le Conseil d'Administration

du FGAO.